Journée internationale de la femme

8 mars 2021

                     Déclaration du SSG à l'occasion de la Journée internationale de la femme

 

 

Chaque année, les organisatrices de la Journée internationale des femmes (JIF) choisissent un thème. Le thème de la Journée internationale des femmes de cette année est « Relevez le défi ». Le week-end dernier, lorsque j’étais en train de penser à ce que j’allais écrire cette année, j’ai décidé de combiner ma vie personnelle et professionnelle. J’ai regardé la joute du Dream Gap Tour; il s’agissait d’une joute de hockey féminin professionnel. Auparavant, il y avait deux (2) ligues de hockey féminin professionnel mais en 2019, la Ligue de hockey féminin professionnel du Canada a plié bagage. Par conséquent, il ne reste que l’Association des joueuses de la ligue de hockey féminin.

J’ai deux filles et j’ai essayé de les élever en leur disant qu’elles pouvaient réussir quoi que ce soit. Les deux filles m’ont demandée si elles pouvaient jouer dans la LNH en grandissant et la réponse a été malheureusement non. J’ai observé les iniquités dans le hockey féminin en Nouvelle-Écosse. Les garçons de la ligue junior U13 AAA sont invités à un camp d’hockey de la Nouvelle-Écosse, c’est ainsi que l’équipe de la Nouvelle-Écosse est choisie et dans le cadre de cette étape, ils peuvent éventuellement être choisis pour les Jeux d’hiver du Canada et ensuite les Olympiques. Ma plus vieille faisait partie de cette équipe et elle n’a pas reçu d’invitation puisque le hockey féminin ne commence pas avant l’académie U16.

Lorsque je regardais la joute des femmes, j’ai remarqué qu’elles jouaient avec passion, mais elles semblaient manquer de faire des passes précises et rapides comme dans la LNH. J’étais curieuse de savoir pourquoi; alors, j’ai cherché le salaire moyen des joueuses de hockey professionnel par rapport à la LNH. Les femmes peuvent gagner 9 000 00 $ par saison et jusqu’à 15 000 $ pour une joueuse vedette. Le salaire moyen pour la LNH est de 3 millions par saison. Par conséquent, les hommes n’ont qu’à s’entraîner et jouer le match. Les femmes doivent travailler et adapter le hockey à leurs activités quotidiennes tout en s’acquittant de leurs responsabilités à l’extérieur du match. Elles ne demandent pas la parité salariale pour le moment, mais comment pouvons-nous développer le jeu pour les femmes si elles n’ont pas les mêmes possibilités?

Le dimanche soir du 28 février 2021 a marqué l’histoire à savoir que c’était la première fois qu’un match de femmes professionnelles a été joué au Madison Square Garden. La soirée a été ouverte par un discours inspirant de Billie Jean King, la première femme dans le domaine du sport professionnel. Elle a déclaré : « Soyez audacieuse, utile et durable ». Elle a également déclaré qu’elles doivent faire partie de la collectivité pour faire entendre leurs voix. Il y a une nouvelle campagne, « Bâton au sol », les joueurs vedettes de la LNH mettent leur bâton au sol pour appuyer le hockey féminin.

Je souhaite un avenir pour mes filles, un monde où il n’existe pas de restrictions fondées sur le sexe. Je souhaite « Relevez le défi » à savoir défier le statu quo et me tenir debout pour les iniquités fondées sur le sexe dans un monde où la moitié de la population n’est pas traitée équitablement. Les femmes ont fait des progrès dans cette lutte mais il reste beaucoup à faire, veuillez « Relevez le défi » et si vous avez une joueuse de hockey, mettez votre bâton au sol.

  • Kelly Bush – Présidente du comité d’Équi du SSG.