le Mois du patrimoine asiatique

//le Mois du patrimoine asiatique

le Mois du patrimoine asiatique

Le mois de mai est le Mois du patrimoine asiatique au Canada, une occasion de réfléchir et de célébrer les contributions que les Canadiens d’origine asiatique continuent d’apporter à la croissance et à la prospérité du Canada. Les Canadiens sont invités à prendre part aux événements qui rendent hommage à l’héritage des Canadiens d’origine asiatique qui, à travers l’histoire du Canada, ont tant fait pour faire du Canada un pays culturellement diversifié, compatissant et prospère, tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Le Mois du patrimoine asiatique est célébré partout au Canada depuis les années 1990. En décembre 2001, le Sénat du Canada a adopté une motion proposée par la sénatrice Vivienne Poy pour désigner officiellement le mois de mai comme le Mois du patrimoine asiatique au Canada. En mai 2002, le gouvernement du Canada a signé une déclaration officielle désignant mai comme le Mois du patrimoine asiatique.

Quelques faits intéressants sur le patrimoine asiatique :

* Les premiers Chinois arrivent au Canada en 1788, quand environ 50 colons, artisans de formation, accompagnèrent le capitaine John Meares. Ces colons ont contribué à la construction d’un poste de traite et ont encouragé le commerce des fourrures de loutre de mer entre Nootka Sound (dans ce qui allait devenir la Colombie-Britannique) et Guangzhou, en Chine.

* Après 1885, les émigrants chinois sont tenus de payer une taxe d’entrée de 50 $ pour entrer au Canada. En 1900, la «taxe d’entrée» a été doublée à 100 dollars, puis augmentée à 500 dollars en 1903. C’est le résultat de plaintes résumées par un sénateur qui a conclu que les Chinois «ne sont pas de notre race et ne peuvent pas faire partie de nous-mêmes».

* Les Canadiens d’origine chinoise ne furent autorisés à voter qu’en 1947.

* Les premiers immigrants japonais sont arrivés en 1877. Trente ans plus tard, l’immigration japonaise au Canada était limitée à 400 hommes par an et, en 1928, à 150 personnes par an.

* Pendant la Seconde Guerre mondiale, des Canadiens d’origine japonaise ont été internés et leurs biens ont été placés sous « garde préventive » – pour être ensuite vendus.

Aujourd’hui, beaucoup de ces injustices ont été corrigées et reconnues, et les communautés prospèrent. Lors du recensement de 2011, les Canadiens d’origine sud-asiatique, chinoise et noire représentaient 61% de la population de minorités visibles du pays. Suivent les Philippins, les Latino-Américains, les Arabes, les Asiatiques du Sud-Est, les Asiatiques occidentaux, les Coréens et les Japonais. La population canadienne reflète maintenant la présence des forces de personnes de partout dans le monde.

Il y a de nombreux Asiatiques remarquables dans l’histoire canadienne, d’acteurs, écrivains, athlètes à des politiciens. Consultez le lien pour les biographies et les photos de ces Canadiens.

https://www.canada.ca/fr/patrimoine-canadien/campagnes/mois-patrimoine-asiatique/personnages-remarquables.html

 

 

2019-05-14T10:25:55+00:00
X